Les Abattoirs, symbole d’une dynamique économique au XIXème siècle, devient un siècle plus tard, un haut lieu culturel et associatif.

En 1847, l’idée de construire un abattoir, germe dans l’esprit du Conseil Municipal. Il représente un véritable symbole dans cette région d’élevage et de foires aux bestiaux d’Avallon, Quarré-les-Tombes, Vézelay…Pour raison de salubrité, il sera implanté rue de Lyon, et le terrain acheté à un propriétaire privé. Les travaux débutent en 1851, et il ouvre ses portes le 1er juillet 1853. En 1879 il s’agrandit avec une triperie et un brûloir. Des travaux de modernisation sont effectués en 1960, les bâtiments du XIXème siècle sont agrandis et modernisés, l’abattoir est à la dimension d’une ville en pleine extension.

Mais, en 1992, les services vétérinaires du ministère de l’Agriculture informent la Ville que les bâtiments ne répondent plus aux normes en vigueur. Ils nécessiteraient des investissements inenvisageables pour la municipalité, du fait d’une baisse régulière de l’activité. Il ferme définitivement ses portes le 1er octobre 1992.

En 1995, la Ville décide de faire, au cœur de ce qui fut un centre important de la vie économique et sociale de la région, un nouveau musée pour la ville. L’association L’Abattoir est créée, elle préside alors aux destinées de ce lieu qui sera consacré aux arts et traditions populaires. La Maison des Traditions agricoles et artisanales abritera les collections de Jean Chaumard, et accueillera ses visiteurs jusqu’en septembre 2004. Les collections seront ensuite intégrées à celles du Musée de l’Avallonnais. En 2005, la halle centrale est rénovée. Ce lieu, qui n’a pas changé de nom, accueille toujours des visiteurs pour y admirer des expositions d’art contemporain mais aussi de grands rendez-vous associatifs et des salons.

©, Avallon Patrimoines en Bourgogne


L’agenda des Abattoirs

Pas d'événement actuellement programmé.